missions et objectifs
Archispot est une agence d'architecture fondée fin 2011, issue d'un collectif de réflexion sur l'architecture et le métier d'architecte. Elle mène une activité de maîtrise d'œuvre sous forme de SARL gérée par Sébastien Dangin, titulaire du diplôme d'architecte DPLG depuis 2006.
L'agence conçoit des projets d’habitat, de locaux agricoles et tertiaires, et de petits ERP avec les objectifs suivants :
▲ une architecture simple, avec des concepts constructifs et morphologiques lisibles,
▲ une haute qualité constructive et environnementale,
▲ une approche culturelle autant que technique,
▲ le développement des filières sèches, notamment la filière bois, et de la préfabrication,
▲ une réponse cohérente au programme (et si possible une participation à la définition du programme), dans le respect de l'enveloppe financière et des délais,
▲ une forme de responsabilité sociale, qui passe le plus possible par l'emploi de matériaux naturels ou peu transformés et sains, et par le recours aux PME-PMI locales,
▲ la priorité donnée au travail d'équipe, avec les confrères architectes, les BET, les entreprises et tous intervenants.
La conception ne va pas sans la réalisation. Pour Archispot, la direction de chantier se veut totalement intégrée (études d'exécution, OPC, suivi financier, suivi numérique de la qualité, suivi environnemental, etc.), avec une prédilection pour les délais courts.
La diminution de l’impact écologique des interventions globales passe par la conception et les prescriptions in situ, mais aussi par la gestion quotidienne de l’agence (prestataires, éditions de documents, déplacements, etc.) et une forme de pédagogie (entreprises, maîtres d'ouvrage).
Moyens humains
Membres
Archispot a un effectif variable. Depuis 2015, Sébastien Dangin assure seul les missions de maîtrise d’oeuvre, tout en tissant des partenariats avec d’autres architectes selon la nature des projets.
Sophie Védrinne (co-fondatrice et co-gérante de 2011 à juillet 2015), Grégory Dessapt (contributeur, salarié de l’Atelier 127 à Villeurbanne) et Olivier Carminati (contributeur, salarié de Wilmotte & Associés à Paris) ont participé à la réflexion initiale et au lancement de l’activité.
Distinctions
Seconds au jury d’attribution de la Médaille de la Société Académique d’Architecture de Lyon en 2004 pour Sébastien Dangin et Grégory Dessapt avec ce projet.
Quatrième prix de la jeune architecture de la ville de Lyon 2005-2006 et mention spéciale au concours Fondation Wilmotte 2007 pour Olivier Carminati.
Grand Prix de la Jeune Architecture de la Ville de Lyon 2006-2007 pour le TPFE de Sophie Védrinne, Sébastien Dangin, Grégory Dessapt et Damien Sperandio.
Quelques idées
La vérité n'existe pas
Less is more ? Less is a bore ? 5 points de l'architecture moderne ? Yes is more ? Ilot ouvert ? Plan organique ? Forme-fonction ? Tout dans l'enveloppe ? Penser l'espace vide d'abord ? Silence et lumière ? Solidité-utilité-beauté ?
Du Corbu à BIG, de Kahn à Nervi, de Koolhaas à MVRDV, de Scarpa à Holl, de Nouvel à Herzog & de Meuron, de Mies van der Rohe à Berger, de Ban à Murcutt, de Viollet-le-Duc à Perret, de Gropius à Zumthor, sans oublier Vitruve (difficile de citer tous les maîtres d'hier ou d'aujourd'hui, théoriciens ou praticiens)... nombreuses sont les pistes pour s'inventer un langage ou continuer d'explorer une voie ouverte.
Y'en a-t-il une qui surpasse les autres ? Certainement pas. Ensemble, elles constituent un creuset culturel qui incite à réfléchir.
Cela signifie-t-il que nous sommes prêts à tout et n'importe quoi ? Non. Et en tout cas, pas tout en même temps ! Notre expérience, certes modeste, nous a appris à faire des choix pour mener à bien une opération. Choisir, c'est renoncer à vouloir tout dire en un seul projet, même quand on est a prioriouvert à toute solution. Choisir, c'est isoler un ou quelques élément(s) de la cacophonie des idées et du monde, pour donner une identité à un projet.
Pour une architecture évidente
Un bon projet contient sa propre clé de déchiffrage. Pas besoin de texte explicatif. Par un élément architectural fort, un parti d'organisation spatiale assumé, un signal qui fait sens, un principe tectonique intelligible ou une logique conceptuelle radicale, le projet se laisse découvrir et comprendre instinctivement. C'est un premier pas vers une possible émotion.
Pour une architecture durable
Nous voulons que notre architecture participe au développement humain de façon soutenable, en ciblant certains aspects que nous pensons maîtriser. Mais c'est avec méfiance que nous employons le terme générique durable, ou l'expressiondéveloppement durable. D'une part, l'architecte ne peut prétendre pouvoir agir sur toutes les composantes du développement. D'autre part, cette expression est trop souvent réduite à une accroche marketing sans que l'architecture soit aussi efficiente qu'annoncé. La multitude de labels et démarches dits environnementaux ne se substituera pas au seul vrai moteur qui devrait animer l'architecte à notre sens : l'amour de la Terre, la foi en l'Homme, l'ambition d'un équilibre retrouvé entre homme et nature. L'architecte n'agit pas en gestionnaire et ne se satisfait pas de calculs performantiels théoriques. Il tente d'agir en citoyen lucide, et s'intéresse à l'essence des choses de ce monde.
Une architecture tournée vers le Tiers-paysage ?
C'était l'objet du diplôme de fin d'études Dangin-Dessapt-Védrinne-Spérandio, qui guide encore aujourd'hui l'activité de l'agence. La notion de Tiers-paysage étant exploré dans les écrits de Gilles Clément.
Une architecture à l'impact écologique 0
Centrons-nous déjà sur la question bioclimatique, la mise en oeuvre de matériaux sains, le montage de filières courtes et locales, la valorisation de métiers et de compétences qui assurent une certaine cohésion et une certaine équité sociales. Parlons aussi de la notion de confort dans nos pays occidentaux, en particulier de la régulation de la température intérieure de nos lieux de vie, de l'usage de l'eau et de l'éclairage, ou de la relation entre intérieur et extérieur. Voilà des points concrets qui changeront vraisemblablement la donne dans les prochaines décennies.
Des femmes et des hommes, des outils, des méthodes
Nous nous intéressons en permanence aux outils et aux méthodes de travail que nous utilisons ou développons en tant que concepteurs, mais aussi à ceux des entreprises et des fabricants de matériaux. Comment produire mieux ? Comment dégager du temps ? Comment lutter contre la fragmentation des tâches et le manque de recul sur notre façon de programmer et construire ?
Moyens matériels
Moyens informatiques
L’outil informatique occupe une place importante dans le processus de création et de communication d'archispot.
Parc machines
1 ordinateur Apple MacBook Pro
1 écran NEC Spectraview 27
1 serveur Apple Mac mini
1 borne Apple Time Capsule
1 imprimante multifonctions jet d’encre couleur duplex A3 Epson WorkForce
1 traceur photo A1 Epson SureColor SC-P6000 STD
1 iPad Pro 12.9"
1 téléphone Apple iPhone 12 Prox Max
1 tablette graphique Wacom Intuos Pro
Logiciels
Services
Bâtipédia, référentiel technique et réglementaire en ligne du CSTB
Tresorit, pCloud, DropBox, Google Drive et iCloud
Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn
Outils de diagnostic
Archispot dispose aussi d'équipements lui permettant de diagnostiquer l'existant sans recourir systématiquement à des prestataires extérieurs, et de contrôler la qualité de mise en œuvre par les entreprises.
mesure de distance : télémètre Leica Disto D510, niveau laser points-lignes Leica L2P5, etc.
caméra thermique : Flir C5
sondages destructifs : perforateur, perceuse-visseuse sans fil, outils manuels, etc.
mesure d'humidité : humidimètre Trotec T510 à pointes (par résistivité) et Trotec T660 à sonde capacitive
mesure de vitesse et débit d'air : anémomètre Trotec TA300 à fil thermique, étalonné
mesure de température et d'hygrométrie : thermohygromètre Trotec T210 et enregistreur Trotec BL30
Outils de prise de vue
appareil reflex Nikon D850
objectifs 14-24 mm f/2.8, 24-70 mm f/2.8, 80-200 mm f/2.8, 300 mm f/4, 500 mm f/5.6, 50 mm f/1.8, 85 mm f/1.8, 10,5 mm fish-eye
flash SB700
scanner film Nikon Coolscan V
Autres outils
Archispot dispose d’une salle de réunion et d’une matériauthèque au sein de l’espace de coworking l’Atelier des Médias, Lyon 1er, d’un véhicule léger et d'un vélo Brompton.
Archispot continue de croire en la pertinence et en la puissance des médias produits « manuellement », qui permettent de visualiser et discuter un projet en quelques minutes avec une grande souplesse. A chaque phase, à chaque tâche, il faut trouver le meilleur outil, et ce n’est pas toujours l’ordinateur. Ainsi archispot dipose toujours de carnets de croquis, crayons, porte-mines, feutres, calque d’étude, etc.
Back to Top